Escapades

Nature break : Deux jours à deux heures de Toulouse

Si le city break c’est d’essayer de découvrir le maximum d’une capitale européenne en un minimum de temps, le nature break c’est plutôt de quitter le stress des grandes villes pour un weekend loin de l’effervescence citadine. Suivez le guide !

 

Flickr ©Wanderer in Wonderland
Flickr ©Wanderer in Wonderland

Envie de décrocher de la ville et de prendre un grand bol d’air frais ? Préparez vos valises et partez en week-end ! Plusieurs itinéraires pour ce nature break à deux heures de Toulouse s’offrent à vous pour un petit week-end de découvertes.

Sur les routes du Tarn

Première étape de ce nature break à deux heures de Toulouse, direction Albi la cité épiscopale classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Visitez la Cathédrale Sainte-Cécile, la plus grande cathédrale de briques au monde. Vous serez saisi par la beauté de sa voûte bleue et son style gothique méridional unique. Flânez dans les petites rues de cette cité et n’oubliez pas de visiter le fameux musée de Toulouse Lautrec. Vous trouverez la plus grande collection des œuvres de Toulouse-Lautrec du monde !

 

Pour poursuivre ce nature break dans le Tarn, direction l’un des plus beaux villages de France : Cordes-Sur-Ciel. Dès votre arrivée vous aurez l’impression d’une cité montant vers les cieux. Grâce à sa richesse architecturale, vous serez fasciné par ses petites ruelles qui vont jusqu’à culminer en haut de cette cité médiévale. Vous aurez alors une vue surplombant les environs et votre nature break de Toulouse prendra tout son sens.

 

Ensuite, faîtes un arrêt dans la ville de Gaillac. En plus de flâner dans les jolies ruelles de cette petite commune vous pourrez découvrir un ensemble de monuments à visiter. Une ville au passé riche mais qui n’en est pas moins dynamique. Passez donc par la maison des vins pour une dégustation : blancs, rouges ou rosés près d’une centaine de vins y sont recensés. Et pourquoi pas en ramener quelques bouteilles ? Comme un petit souvenir de votre nature break aux alentours de Toulouse !

Albi, Flickr ©Wanderer in Wonderland
Nature break à Albi, Flickr ©Wanderer in Wonderland

Que déguster lors de votre nature break ?

Les spécialités tarnaises sont connues pour venir du pays du bien manger. Alors nous sommes sûrs que les fins gourmets que vous êtes sauront se régaler. Au menu, du veau du Ségala protégé par une certification IGP. Si vous êtes de passage à Lacaune, pensez à goûter à ses nombreuses charcuteries. En effet, cette ville est réputée pour son environnement propice au séchage des produits de salaison. Enfin, pourquoi pas ramener le fameux ail rose de Lautrec comme souvenir du Tarn. Cet ail au goût sucré et aux arômes subtils saura s’adapter à tous vos plats.

 

Et la nature dans tout ça ?

Ben oui, il n’y a pas de nature break sans nature et ça tombe bien car le Tarn s’impose comme un véritable terrain de jeu pour les randonnées, quelle qu’elles soient. Alors, rendez-vous sur la partie du GR36 qui traverse le département ou encore direction le sur du Tarn dans le Parc Naturel Régional du Haut Languedoc.

Où gamper pendant ce nature break ?

À Cordes-Sur-Ciel chez Isabelle avec une vue imprenable sur la cité médiévale.

À Gaillac chez Bruno dans un domaine viticole au milieu des coteaux de Gaillac.

 

À la conquête des Pyrénées Ariégeoises

Le département de l’Ariège est un haut lieu des châteaux Cathares. Le haut perché Château de Montségur fut selon la légende le dernier lieu de refuge des derniers Templiers. Pour le découvrir et venir admirer sa beauté il faudra un peu d’effort pour gravir la montagne qui vous y conduit. Sinon, le Château de Foix est lui l’un des mieux conservés mais surtout plus facile d’accès que les autres.

Château de Montségur, Flickr ©jpazam
Nature break Tarn, Château de Montségur, Flickr ©jpazam

 

Pour ce nature break aux alentours de Toulouse, partez explorer la grotte de Niaux, datant de l’époque magdalénienne, elle est comparable aux grottes de Lascaux. En famille, vous pouvez envisager la visite du Parc de la Préhistoire. En effet, ludique, culturel et scientifique ce dernier devrait faire l’unanimité auprès des petits comme des plus grands.

 

Ensuite, on vous conseille de passer par Mirepoix et plus particulièrement sur sa place principale. Cette belle bastide médiévale saura vous surprendre avec ses maisons à colombage sur galeries de bois.

 

Enfin, côté randonnées, direction le Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises qui vous offrira un panel de balades impressionnants. Et si vous souhaitez un peu plus d’adrénaline, vous pourrez aussi pratiquer le canyoning, les descentes en rappel, des balades en quads ou encore de l’escalade.

Où gamper pendant ce nature break ?

À Soulan chez Annick qui propose un terrain avec une vue sur les Pyrénées.

C’est également possible de se réveiller avec le même paysage chez Philippe vers Saint Girons.

 

À travers les collines Gersoises

Aussi, pour un nature break de deux jours à deux heures de Toulouse, direction la capitale de la Gascogne Auch. Que visiter dans cette ancienne cité gallo-romaine ? D’abord, la cathédrale – classée au patrimoine mondial de l’UNESCO – puis la tour d’Armagnac suivie du fameux escalier monumental. Vous avez encore des forces ? Alors partez gravir les nombreux pousterles de la ville.

 

À seulement une quarantaine de kilomètres d’Auch, la ville de Condom l’ancienne cité épiscopale vous permettra de visiter sa Cathédrale mais aussi sa ville. Autrefois haut lieu du commerce de l’Armagnac, la richesse passée de cette cité peut se voir grâce à ses nombreux hôtels particuliers. Autour de Condom, on trouve encore aujourd’hui de nombreux producteurs d’Armagnac. C’est l’occasion parfaite de goûter cette eau-de-vie vieillie sous-bois. Mais attention, l’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération !

 

Collines Gersoise, Flickr @GillouBlues
Nature Break Gers, Collines Gersoise, Flickr @GillouBlues

Côté gastronomie, pour ce nature break dans le Gers on ne passe pas à côté de l’incontournable emblème de la région : le Foie gras. Pour des envies plus sucrées, on succombez à la fameuse croustade aussi appelée pastis gascon. Il s’agit d’une tarte aux pommes à la pâte feuilletée extra-fine. Enfin, pendant la période estivale, un arrêt à Lectoure pour déguster des melons succulents est fortement conseillée pour ce nature break Gersois.

 

Pour les randonnées, le Chemin de Compostelle traverse le département, vous pouvez vous balader sur la partie du GR652. Sinon, dans la partie sud du Gers vous pouvez aller observer les majestueuses Pyrénées comme depuis le point de vue de Castelnau-Barbarens.

Où gamper pendant ce nature break ?

À Montestruc-Sur-Gers chez Lucien entre Auch et Fleurance.

À Simorre dans le Sud du Gers chez Stéphane avec une piscine pour se rafraichir.

 

Direction la mer Méditerranée !

Envie d’une balade au bord du Canal du Midi depuis Toulouse en direction de la mer ? Allez jeter un oeil à notre article Cap sur le Languedoc Roussillon.

 

le 22 mars 2017