Astuces

Réussir son feu de camp mieux que Bear Grylls !

La fin de journée approche mais pas question de finir chacun dans sa tente. Matthias a sorti la guitare, Pierre-Louis est déjà entrain de préparer la popotte et Charlotte est plongée dans la lecture du dernier Yasmina Khadra.

 

Mais voilà, vous avez oublié le réchaud, et à part utiliser un tire-bouchon et jouer au time’s up, vous n’y connaissez pas grand chose en soirée feu de camp. Pour couronner le tout, vous avez carrément crâné en disant à Nathalie que vous étiez l’as du bivouac …

 

Pas de panique on est là, suivez le guide et vous gagnerez peut-être même des points grâce aux petites techniques qu’on va vous révéler 😉

 

14992584444_467a672770_k

 

Avant de commencer, vous devez savoir que  le foyer que vous allez créer dépendra de vos besoins, vos envies,  et bien évidemment des conditions météorologiques et géologiques.

En gros, cuisiner pour une nuit sans contrainte particulière et cuisiner pour quelques nuits, quelques soit les conditions météo nécessitent des foyers différents.

On vous a donc répertorié quelques types de feux, qui vous permettront de pouvoir partir Gamper en toute sérénité !

Le feu de camp classique

Celui autour duquel on rit, on chante, on joue, bref, on partage de bons moments ! c’est un peu l’âme du bivouac, qui vous éclaire et vous réchauffe alors il s’agit de ne pas le rater.

 

Tout d’abord, commencez par rassembler quelques bouts de papier dans lesquels vous allez incorporer des allumettes. Ensuite, à l’aide de petites brindilles de bois sec formez une pyramide au dessus du papier. Continuez en délimitant un carré autour du feu à l’aide de gros bouts de bois. Grâce à quatre longs bouts de bois, formez une pyramide au dessus de la petite pyramide puis remplissez l’espace avec des bouts de bois moyens. Enfin, lorsque ces derniers auront pris vous pourrez incorporer de grosses buches. Attention tout de même, ce feu consomme pas mal. Veillez à ne pas dilapider le bois récolté quelques heures plus tôt !

 

Le feu de camp pour cuisiner

Passons maintenant aux choses sérieuses, le feu de camp pour la cuisine, qui vous évitera de vous nourrir de lichens et haricots blanc crus, et accessoirement de ne pas vous faire maudire par toute la troupe !

Pour ce genre de feu il y a plusieurs solutions, qui dépendent du temps que vous allez passer sur le campement (bivouac de quelques heures à camp de quelques jours), de l’orientation et la force du vent, et des outils dont vous disposez. Cela dit pas d’inquiétude, on reste dans le domaine du réalisable pour tout néophyte.

 

Voici quelques techniques qui vous feront passer pour un trappeur aguerri :

 

Le sol est rocailleux et vous êtes un peu flemmard ? Prenez 3 grosses pierres (10 cm de hauteur mini) et faites un U, disposez les brindilles à l’intérieur et posez votre casserole dessus. Si besoin, utilisez des rondins pour caler la casserole, à la manière d’une grille. S’il pleut, dressez un auvent avec une bâche ou un sac plastique devrait suffire.

 


 

Vous n’avez pas de pelle ? Coupez (ou trouvez) deux gros rondins pas trop secs, calez les de manière parallèle (10 à 15 cm entre les rondins) et installez votre feu en long à l’intérieur. Avec cette technique, vous pourrez aisément faire bouillir 2 casseroles et la cafetière en même temps. Alors, elle est pas belle la vie ?

 

 

« Ok, c’est bien beau les mecs, mais il y a un vent à décorner les boeufs là ! Je fais comment ? »

 

Pas de panique Jean-Mich’, on a plusieurs solutions :

 

Le feu en appentis, qui ne nécessite aucun outil. Il vous permettra de faire du vent une force et de démarrer n’importe quel feu !

 


 

Le feu dit « polynésien », le meilleur rapport simplicité/efficacité selon nous.

Avec une pelle, creusez un trou de 30 à 40 cm de profondeur. deux possibilités s’offrent à vous. Suspendre une marmite (avec une anse) au dessus du foyer à l’aide d’une grosse branche.  Poser la casserole sur le foyer, en veillant à laisser passer de l’air. Si vous avez l’air sûr de vous, on ne vous posera pas de question 😉 !

 


 

Enfin, pour un campement de plusieurs jours, voila la technique qui vous élèvera au rang de « maitre Jedi » au près de vos amis !

 

 

 

Voilà, sachez qu’il existe bien d’autres techniques pour réaliser un feu de camp, mais qu’avec celles-ci, vous pouvez vous tirer de la plupart des situations. Pour ce qui est de l’allumage, les moins doués pourront se servir de bâtonnets composés à 80% de résine bio et de pierres à feu inusables, simplifiant grandement la tâche. En ce qui concerne Nathalie, c’est à vous de jouer !

 

 

 

*Bear Grylls est un alpiniste et aventurier surtout connu pour son show TV « man versus wild » (l’homme contre la nature).

le 5 avril 2017