Actualités, Héberger des campeurs

Tiny house : tout ce qu’il faut savoir

La tiny house, comprendre micro-maison en français est un concept qui semble faire de plus en plus d’adeptes. Si initialement aux USA, son but était de répondre à des problèmes de logements d’urgence, aujourd’hui elle s’inscrit dans une véritable problématique éco-responsable et un mouvement d’anti-consumérisme.

tiny-house-

Les origines du mouvement des tiny-houses

Il est difficile de déterminer le créateur originel de la tiny-house. Selon les écoles, certains diront qu’il s’agit de la britannique Sarah Susanka, d’autres de l’américain Jay Shafer.

 

La première est à l’origine du mouvement “not so big” comprendre, « pas si grand” ou encore “better, not bigger” soit “meilleur mais pas plus grand”. Partie du postulat que l’on vit dans des maisons trop grandes et impersonnelles, elle a pour ambition de diviser la surface habitable en l’optimisant et en incluant des technologies vertes.

 

Dans la même veine Jay Shafer imagine lui une maison encore plus petite – seulement 10m² de surface au sol – mais surtout mobile. En effet, cette dernière est construite sur roues. Ce designer cherchait à inclure la simplicité au coeur même de son mode de vie.

Jay Shafer et sa tiny Image © Motherearthnews.com
Image © Motherearthnews.com

Cependant, les tiny house, du moins le principe de la nano maison transportable ne date pas d’hier.

Une solution de logement pour des situations d’urgence

Si les tiny house offrent des clichés esthétiques et propices à l’envie de voyage et d’évasion, le revival de ces micros habitats s’est fait en réponse à des événements tragiques au cours des années 2000.

 

D’abord en 2005, les États-Unis font face à l’un des ouragans les plus meurtriers de son histoire, l’ouragan Katrina laisse des milliers d’américains à reloger. Ensuite, la crise des subprimes pousse à nouveaux des milliers d’américains à quitter leur propriété faute de pouvoir payer. Ici, la tiny house répond à une problématique de logement d’urgence à moindre coût.

Tiny house construite suite à l'ouragan Katrina Image © Courtesy of Lowe's
Tiny house construite suite à l’ouragan Katrina Image © Courtesy of Lowe’s

Aujourd’hui encore la tiny house séduit par son côté économique mais outre son côté abordable, les nouvelles préoccupations écologiques rallient autour de ce concept.

Ceci dit, vous pourrez voir ci-dessous qu’on peut tout à fait allier économique, consommation responsable et intérieur super cosy :

Tiny house : simplicité et liberté

Elles sont petites, mini, choupi et cosy (voire insolites) et certains ont fait de leur tiny house une vraie œuvre d’art ! Mais vivre dans ces petites maisons engendre forcément un style de vie parfois bien différent de celui auquel nous pouvons être habitué. Les adeptes parlent notamment de simplicité volontaire, une tendance à contre courant du consumérisme basée sur le « vivre simplement pour gagner en liberté ». Il s’agit notamment de se débarrasser de tout le superflu. En effet, vivre dans 15m2 c’est garder seulement ce dont on a besoin. Acheteurs compulsifs s’abstenir !

Intérieur d'une tiny Image © tinyhouseinterior
Intérieur d’une tiny Image © tinyhouseinterior

Aussi, idéalement construites avec des matériaux locaux et des technologies vertes, les tiny house s’inscrivent dans une dynamique écolo-friendly. L’objectif étant de diminuer toujours plus son impact sur la nature et la vie sur terre. De ce fait, les tiny sont équipées de toilettes sèches, de système de récupération de l’eau de pluie ou encore de panneaux solaires.

L’essor des tinys est tel que des shows ont vu le jour aux états-unis en 2014, comme tiny house hunters par exemple.

Quel prix pour une tiny ?

Tout dépend de la construction. Pour une tiny house fabriquée par des professionnels il faut compter entre 30 000 et 50 000€. En revanche celles auto-construites dépendent des envies du propriétaire, mais peuvent être jusqu’à deux fois moins chères.

Aussi, il faut penser au permis BE (700€), le permis poids lourd. En effet, le tractage de la tiny sur une remorque adaptée nécessite ce permis.

Dès lors, il ne vous restera plus qu’à voyager et vous poser de temps en temps chez nos hôtes !

 

Vous pourrez trouver des constructeurs français à ces adresses :

http://www.latinyhouse.com/

http://www.tinyhouse-baluchon.fr/

 

le 12 avril 2017